Archives de l’auteur : cperon

Bon vent Georges Pernoud !

Georges Pernoud à Brest 2008. Photo Wiki-Brest (Hervé Lestideau)

Georges Pernoud est décédé le 10 janvier 2021, à l’âge de 73 ans.Il a quitté définitivement les quais pour le grand large.

En guise d’hommage, retour vers les Fêtes maritimes de Brest 2008, où l’animateur de Thalassa a gentiment accepté d’accorder une interview à Célia, une jeune contributrice bénévole de Wiki-Brest.

L’or du premier janvier

Cadeau de 2021 ou signe d’espoir ? Le goulet de Brest avait décidé de faire le spectacle ce 1er janvier au moment du coucher de soleil. Ce feu d’hiver pictural nous rassure et nous fait envisager l’avenir avec optimisme.

Carota no virus

Incantation (Création Claude Péron)

Carota, la carotte sauvage, ou daucus carota, comme son alter ego cultivée n’a que des vertus positives : elle a le pouvoir de rendre aimable et, accessoirement, de donner une coloration rose aux fesses des humains.

Espérons, par cette incantation, voir corona, son clone bactérien en forme de virus, muter en prenant les qualités de carota.

Tante Phine et le farceur du 28 décembre

Dans mon quartier, le facteur s’appelait Larzul. Oui, Larzul, comme le pâté de Plonéour, le concurrent du pâté de Pouldreuzic bien connu des matafs. C’était un brave homme parmi les braves hommes. Et encore aujourd’hui. Mais la principale qualité de l’homme de lettres (paotr al liziri) était son humour, ses réparties pince-sans-rire qui laissaient sans voix ceux ou celles qui croyaient pouvoir lui clore le bec.

Continuer la lecture

Le canot de l’Empereur en pleine lumière

Le canot de l’Empereur présenté en majesté aux ateliers des Capucins (Photo Claude Péron)

Enfin, ça y est ! Il aura fallu attendre de longs mois depuis son arrivée à Brest pour le voir, sans parler de la pandémie qui encore retardé son dévoilement complet.

Le canot impérial d’apparat commandé par Napoléon 1er, hôte depuis près de 80 ans du Musée de la Marine à Paris, vient de retrouver Brest, sa précédente résidence.

Installé dans la grande halle des Ateliers, il se livre aux regards des visiteurs en toute splendeur, grâce à une scénographie soignée et particulièrement créative au niveau de la lumière.

Pour en savoir plus sur Wikipédia.

Le bonheur est sur le quai

Un pépiniériste nord-finistérien a les boules : on lui a volé 350 sapins de Noël prêts à être livrés. Désolation maximale!

Lui qui avait participé à l’émission “L’amour est dans le pré” a de quoi l’avoir mauvaise : là, c’est plutôt l’amour vache.

Autre exemple, mais qui ne fait pas le beuz ou le reuz, le poissonnier du port de Brest, quant à lui, on a dû certainement lui voler les boules !

Qu’à cela ne tienne, il a trouvé une solution de remplacement pour décorer son sapin ! Avant, bien sûr, lorsqu’on l’aura retrouvé, d’enguirlander le voleur !

Saint-Jacques à la rescousse de Saint-Nicolas ! Un vrai miracle ! Pecten maximus, ora pro nobis !