A propos

Bienvenue sur ce (nouveau) blog

Après un site perso « fait maison » en html mis en ligne sur Wanadoo il y a plus quinze ans, au siècle passé, et, depuis 2007, plusieurs blogs hébergés  par une plateforme qui vient d’imposer en août 2014 la publicité sur ceux-ci, j’ai décidé, comme beaucoup d’autres blogueurs, de quitter cet hébergeur qui, malheureusement, n’a pas su résister aux sirènes du marché au détriment du service rendu.

Comment imaginer qu’un site ayant un contenu culturel puisse s’accommoder de fenêtres publicitaires invasives ? Quel impact visuel pour un visiteur qui veut tout simplement apprécier la vision personnelle qui lui est proposée ? Quel confort de lecture, que ce soit pour les images ou les textes, constamment perturbés par ces carrés invasifs ?

J’ai donc pris le parti de m’adresser à ceux qui apprécient mes images et mes écrits divers par le biais de ce nouveau site hébergé par Infini (association finistérienne dédiée à l’internet citoyen) et techniquement réalisé grâce à WordPress.

Pourquoi ce titre?

Kanevedenn, c’est l’arc-en-ciel qui, outre le phénomène optique et météorologique,et  peut-être à cause de sa beauté et de la difficulté de l’expliquer – avant le traité de Galilée sur les propriétés de la lumière -, semble avoir depuis longtemps fasciné l’Homme.

Pour le photographe, c’est le mythe de la lumière blanche révélée dans toute sa splendeur, l’illusion d’optique qu’il constitue avec ses sept couleurs, sept étant également le chiffre le plus important dans l’imaginaire celtique.

L’arc-en-ciel est aussi, bien évidemment, le symbole de la diversité, de la multiculturalité et de la paix, comme l’avait voulu en Afrique du Sud, le Président  Nelson Mandela.

Penn ar bed, ce terme se traduit dans différentes langues par Finistère, Fine Terre, Finisterre, finibus terrae, land’s end, fin del mundo,…  là où le monde finit et la mer commence, à moins que ce ne soit l’inverse. De toute façon, c’est là que commencent le rêve et l’aventure…

Penn ar bed est aussi le nom breton du département du Finistère. Une bonne partie des contenus de ce site sont consacrées au patrimoine et à l’histoire locale, et plus particulièrement le milieu de la pêche en Pays bigouden, dans le quartier maritime du Guilvinec.

Heb dec’h ha heb warc’hoaz, hirio ne dalv netra.

Sans hier et sans demain, aujourd’hui ne vaut rien. (Per Jakez Hélias)

Voeux 2017

 (Création graphique CL PERON 2016)

Licence Creative Commons
Sauf mention contraire, les textes et photos de ce blog sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire