Désirs-rade

Erick Bato, porte-parole du collectif Prim’vers et prose, le 12 juin lors de l’ouverture officielle de l’exposition à Daoulas.

Voir aussi le bel article de Florence Malésieux, journaliste à France 3 Iroise, consacré à cette journée.

Kenavo Loïc

Au Vauban, lors de l’hommage à Nobby Clarke en juin 2010, Ben Créac’h et Loïc Le Borgne

Loïc Le Borgne vient de nous quitter pour rejoindre le paradis des accordéonistes et des gens bien. Le Chic Type de Clara, accordéoniste des Bleizi Ruz, a aussi accompagné d’autres chanteurs et musiciens bretons et finistériens.

Je connaissais Loïc et les Bleizi Ruz depuis la fin des années 1970. Il se trouve que nous étions ensemble en 1988 à Quimper dans les studios de RBO, eux présentant leur dernier disque, et moi venu pour les rencontres photographiques “Mise au Point” du Pays bigouden.

Ce genre de rencontre crée des liens et, l’année suivante, lors d’une de mes expos, place Guérin, au Triskell de Hervé Bellec et du grand Fernand, Loïc m’a proposé d’illustrer leur disque suivant par une de mes photos. Finalement, la chose ne s’est pas faite, pour des raisons de timing chez le producteur.

Mais je n’oublierai jamais la sympathie qui guidait ce geste de la part de Loïc ; nous sommes restés très amis et c’est toujours avec un très grand plaisir partagé que nous nous retrouvions aux Quatre Vents, par exemple, pour de grandes discussions interminables.

On se souviendra aussi des passages à Ploudaniel de son ami kabyle Idir (disparu il y a un peu plus d’un an) et dont il ne se lassait pas de raconter les rencontres amicales et tout en humanité partagée.

Mazal-aneɣ a nmuqel

A nnadi w a nesteqsi

Ulac tardast ar nezgel

A nsiɣ tafat ma texsi

Et notre réveil cheminera toujours loin

Quêtant le soleil, l’idéal tant aimé

On sondera le moindre recoin

On maintiendra la lumière allumée (Acawi / Idir)

Lire aussi l’article de Ouest-France du 16 juin 2021.

Aux 40 ans des Sonerien Du avec les Bleizi Ruz en 2012

L’HÔPITAL MARITIME DE BREST DANS LA TEMPÊTE (1939-1945)

Je me permets de vous informer que notre ami François Olier vient de publier un nouveau livre à compte d’auteur et à petit tirage, sur l’hôpital maritime de Brest en 1939-1945. N’étant pas passé par un éditeur ou un diffuseur, la “promo” de son livre ne repose que sur le “bouche à oreille”, ce que je relaie volontiers et avec grand plaisir, sachant la compétence de François lorsqu’il s’agit d’évoquer la santé et ses acteurs, femmes et hommes.

L’HÔPITAL MARITIME DE BREST DANS LA TEMPÊTE (1939-1945)
par François OLIER illustrations de la couverture par Mylène et Daniel LARVOR

Héritier de l’hôpital maritime, l’hôpital d’instruction des armées Clermont-Tonnerre de Brest appartient tout autant au Patrimoine brestois qu’à celui des armées. Il est aujourd’hui, le plus ancien centre hospitalier militaire de France, dont l’existence est avérée, sur le même site, depuis près de 330 ans.

Pour en savoir plus et commander, télécharger le pdf.

J’ai testé pour vous la rampe de la Fosse aux Loups à Landerneau

Landerneau n’est pas Rome bien que nombre de voies romaines soient répertoriées dans le secteur (provenant de Quimper, Daoulas ou Carhaix). Si la ville, objet de vifs débats pour devenir le chef-lieu du Finistère au moment de la Révolution française, tout comme Quimper qui a finalement emporté le titre de préfecture, n’a pas 7 collines, son relief lui permet cependant de rivaliser avec d’autres, établies comme elle le long d’une rivière, au fond d’une vallée aux pentes escarpées.

Continuer la lecture

Printemps au Stangalar

En ce moment, les grenouilles sont déchaînées. Une belle “caco-symphonie” à déguster sans modération.
Non, ce n’est pas le merle moqueur du Temps des cerises ; le pauvre volatile est devenu borgne et tente de survivre coûte que coûte malgré son infirmité ! …

Expo photos au Relecq-Kerhuon

La mairie du Relecq-Kerhuon accueille, du 19 mai au 12 juin, l’exposition « Marée basse » proposée par le groupe “Photo nature” de l’association Bretagne Vivante.

Trente photographies, résultat du travail de prise de vues de neuf photographes passionnés de nature, révèlent l’incroyable biodiversité de l’estran breton.

Microtoponymes de Guilvinec (1880) 1ère partie

Il ne reste malheureusement plus de témoins de l’utilisation des noms des nombreuses petites parcelles (microtoponymes) qui composaient anciennement le territoire de Guilvinec, faute d’usage quotidien pour désigner ces lieux fréquentés pour le travail des champs essentiellement ainsi que pour la connaissance des propriétaires répertoriés au cadastre1. Celui-ci nous révèle cependant environ 150 noms, essentiellement en langue bretonne et quasiment tous perdus aujourd’hui.

Continuer la lecture

Gouel Erwann

Appel entendu. Ils sont tous venus, à pied, à cheval et à vélo, et même en poussettes. Au “Port de”, c’était la foule à la fête de la Bretagne en terrasses !